CREC en Namibie 2016

namibiaNe soyez pas surpris si le terme Sud-Ouest africain semble plus familier que Namibie. Cela signifie simplement que vous êtes né avant 1990, lorsque le pays a accédé à l'indépendance et a changé son nom.

Comme expression géographique, Sud-Ouest africain est assez précis, car il décrit l'emplacement de l'un des déserts les plus anciens et les plus importants du monde - le Namib (dont la Namibie tire son nom). Plus de 80.000 kilomètres carrés de montagnes escarpées, des plaines arides et dunes de sable qui changent de couleur, du rouge au jaune, et qui s'étendent aussi loin que l'œil peut voir - comme des paysages sur la lune.

Imaginez traverser ce désert en voiture (sans climatisation) pour assister à un atelier de communication, organisé par le CREC et la Conférence des Evêques de la Namibie, en dehors de la capitale Windhoek. Parce que c'est exactement là que la plupart des 40 participants se sont rendus. Ils sont venus de tout le pays en réponse à une invitation, et en réaction à un défi, à: "Découvrir, expérimenter et créer".

Lire la suite : CREC en Namibie 2016

Tahiti à l'heure du CREC

tahitiaccueilIls étaient trois, venus de l’autre bout du monde, pour gagner Papeete le 6 novembre 2015 : le Père Fabrizio Colombo, directeur de Signis-Service à Rome, François Gloutnay, journaliste à Présence et à l’AMéCO au Québec, et André Kolly, ancien directeur du Centre catholique de Radio et Télévision à Lausanne, ont été accueillis dès l’aéroport par les traditionnels colliers de fleurs.

La Radio Maria no te Hau était le cadre de cette nouvelle session du CREC : une vingtaine de collaborateurs, salariés ou bénévoles, ont suivi avec enthousiasme une formation cherchant à rendre une radio catholique plus attractive dans son service des auditeurs. Les participants ont exercé des formes radiophoniques pas assez utilisées telle que le débat ou le bulletin d’information locale.
(NB: Au bas de l'article, vous pourrez voir une vidéo de cette session à Tahiti.)

tahitigrpeMais surtout, une station de radio est devenue inconcevable sans l’appui d’un site internet permettant la promotion et la réécoute, et sans le recours aux réseaux sociaux qui entretiennent les liens avec l’auditoire le plus large. Les participants ont aussi réfléchi aux moyens de promotionner Radio Maria no te Hau auprès de tous les relais paroissiaux, mais aussi dans la société civile.

Lire la suite : Tahiti à l'heure du CREC

Maurice et Rodrigues: la communication dans l'Océan Indien

photo groupeAu mois d’aout 2015 une session CREC a été organisée à l’Ile Maurice. Ce n’était pas la première fois qu’une session avait lieu dans l’Océan Indien, mais celle-­ci était tout à fait particulière. Elle a pu être montée grâce à la volonté et à l’implication des équipes sur place tant à Maurice qu’aux Seychelles et à Rodrigues. En effet, la condition pour revenir était de pouvoir travailler à la rencontre entre les 3 diocèses de ces Îles, permettre aux acteurs de la communication de ces diocèses de travailler ensemble. Le but avoué était bien de penser à mettre en place une synergie entre les médias de ces îles, confrontés bien souvent aux mêmes problématiques : une présence de l’Eglise catholique très forte mais dans un contexte multireligieux et multiculturel, ainsi qu’une sécularisation de la société qui n’a rien à envier aux cultures occidentales !

Lire la suite : Maurice et Rodrigues: la communication dans l'Océan Indien

La communication de crise des évêques de l'Océan Indien

IMG 7167Les évêques de la Conférence épiscopale de l’Océan Indien, réunis en août 2015 à Rodrigues pour leur session annuelle, ont souhaité travailler ensemble sur deux grandes questions pour leurs diocèses : la pastorale de la communication et la communication de crise. Pendant toute une journée, 5 évêques accompagnés de 2 vicaires généraux ont confronté leurs expériences en imaginant ce que pourrait être une organisation de la communication dans leurs diocèses. Leurs missions d’évêques les conduit bien souvent à se retrouver en première ligne dans les médias et les opinions publiques de leurs pays. Quelles sont alors les conditions pour que l’organisation des médias diocésains soit au service d’une stratégie impulsée par l’évêque et l’aident ainsi dans sa mission d’annonce de la Bonne Nouvelle ? Une session brève mais dense rendue possible par l’engagement de chacun et la réelle fraternité qui unit ces pasteurs de terrain passionnés par leur Eglise et l’annonce de la Foi.

Stéphane Debusschère

Informations supplémentaires